Hapifork : la fourchette pour vous aider à mieux manger

Capteurs4 commentaires

Vous êtes ici :Hapifork : la fourchette pour vous aider à mieux manger

Hapifork est une fourchette conçu par le français Jacques Lépine et porté par Hapilabs qui va vous apprendre à mieux manger. L’Hapifork va pouvoir voir le jour parce que le 1er Juin 2013, le projet a reçu à collecter les fonds nécessaires, grâce au financement participatif de Kickstarter.

L'Hapifork, la fourchette qui vous apprendra à bien manger

L’Hapifork, qu’est ce que c’est ?

L’Hapifork est une fourchette qui a pour objectif de vous apprendre à manger mieux. Pour cela, elle vous apprendra à manger plus sainement, plus lentement et donc à perdre du poids car vous aurez mangé au bon moment et à la bonne vitesse. C’est donc une fourchette intelligente 😉

En effet, il est prouvé que les problèmes de nutrition ne viennent pas seulement de ce qu’on mange mais aussi de la façon dont on mange.

Cette fourchette sera disponible en plusieurs coloris : vert, rose, noir, bleu et gris. Pour ma part, je trouve le design pas top top mais bon, il faut qu’il s’adapte aux fonctionnalités.

L'Hapifork, disponible en 6 coloris

Elle est dotée d’un port USB, du Bluetooth et d’accéléromètres. Par contre, elle n’est pas waterproof. Vous devez la passer au robinet pour la nettoyer, donc pas de lave-vaisselle sauf si vous enlevez la partie électronique.

Caractéristiques techniques de l'Hapifork

Selon les créateurs de cette fourchette, son autonomie sera entre 12 et 15 jours.

Fonctionnement de l’Hapifork :

L’Hapifork travaille donc pendant votre repas. Vous devez, je pense que vous l’avez compris, manger avec.
Pendant votre repas, l’Hapifork mesure :

  1. Le nombre de bouchée par repas.
  2. Le nombre de bouchée par minute.
  3. L’intervalle entre chaque bouchée.
  4. La durée totale de votre repas.
  5. L’heure à laquelle vous avez commencé et fini votre repas.

Si vous mangez trop vite, la fourchette se mettra à vibrer pour vous le dire.

Une fois que vous avez terminé votre repas, vous devez connecté votre Hapifork soit sur votre ordinateur à l’aide de la connexion USB ou sur votre mobile grâce à la connexion Bluetooth. Vous aurez accès à votre tableau de bord, dans lequel vous trouverez les informations récoltées lors de votre repas mais aussi à d’autres informations, notamment le taux de succès c’est-à-dire le calcul en pourcentage des intervalles corrects.

L'interface web de l'Hapifork

Vous pourrez aussi mettre des notes et des photos pour chaque repas.

Le partage de vos données :

Vous pourrez partager vos données avec toutes les personnes que vous voulez et notamment avec votre nutritionniste par exemple, ce que je trouve très intéressant.
Enfin, vous pourrez aussi connecté à votre tableau de bord vos données Fitbit et Withings, ainsi vous pourrez croiser toutes vos données : ce que vous mangez et surtout comment vous mangez, le nombre de pas que vous effectuez et enfin votre perte de poids.
Et ça, ça peut être intéressant car vous pourrez vous faire un vrai programme avec à la fois des données sur votre nutrition et des données sur votre activité physique.

L’Hapifork, qu’est ce que j’en pense ?

Tout d’abord, vous devez savoir que l’Hapifork est désormais disponible à 100$. Vous pouvez la commander dès à présent depuis le site officiel.

Je trouve cette fourchette vraiment intéressante parce qu’il est vrai qu’aujourd’hui nous mangeons mal : de la mauvaise bouffe mais aussi notre façon de faire : trop vite la plupart du temps.
Pour les personnes qui souhaitent perdre du poids, je pense qu’il est important de commencer à apprendre à mieux manger et cela passe par votre comportement à table.
Cette fourchette n’a pas pour objectif premier de vous faire maigrir mais plutôt de vous faire prendre conscience que si vous souhaitez maigrir, vous devez bien sûr faire attention à ce que vous mangez mais aussi apprendre à BIEN manger.

4 commentaires sur “Hapifork : la fourchette pour vous aider à mieux manger

  1. Rien que l’idée d’une « fourchette intelligente » m’a fait beaucoup rire. Mais enfait, le concept se tient, c’est même plutôt crédible. Du coup au final, je trouve pas ça si idiot. Mais c’est un peu bizarre quand même, hein.

    1. J’ai adoré l’idée et je pense que je vais la tester, juste pour voir si ça sert ou pas…
      Bon après le prix me fait un peu mal aux fesses, mais pourquoi pas ?!
      Merci pour le compliment 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− cinq = 2

Haut